Comment financer un achat immobilier ?

Comment financer un achat immobilier ?

Si vous avez les fonds nécessaires pour procéder à l’achat d’une habitation, il serait inutile d’avoir recours au crédit. Toutefois, vous devez faire attention à ne pas terminer toutes vos économies. C’est pourquoi nous vous proposons quelques précieux conseils dans la suite de cet article afin d’optimiser votre plan de financement.

Faites un apport afin d’acheter votre logement

C’est un fait qui est déjà établi à la base : les dossiers de financement qui sont dotés d’un apport rassurent beaucoup plus les structures bancaires et ils ont d’ailleurs plus de chances d’être validés. Si vous avez donc vite anticipé pour vous constituer un apport, faites-le impérativement intégrer à vos plans de financement. L’idéal serait qu’il soit entre 10 et 20 % du montant total de l’opération à mener. En gros, cette mise du départ vous fera profiter d’autres conditions encore plus intéressantes : moins de garanties exigées ou encore des taux d’intérêt plus faibles. Étudiez donc sérieusement toutes les solutions qui s’offrent à vous. Pour plus d'informations lire le site .

Ne dépassez pas votre seuil d’endettement et faites le tour des aides et des prêts bonifiés

Assurez-vous que le financement d’un projet immobilier neuf est dans votre budget avant de vous y lancer. En d’autres termes, le prix du financement de votre projet immobilier ne doit pas dépasser votre ratio d’endettement. Ce dernier est estimé à 33 % de vos revenus. À titre illustratif, si vos revenus mensuels sont de 1800 euros, vos mensualités de crédit ne devraient pas être supérieures à 594 euros. Lorsque cette condition n’est pas respectée, il y a de fortes chances que votre dossier ne soit pas accepté. 

Lorsque vous franchissez l’étape du seuil d’endettement, pensez maintenant à vous renseigner sur ces aides auxquelles vous pourriez avoir droit. Des aides telles que le PAS, le 1 % logement rebaptisé « Action Logement » ou encore le PTZ. Si vous souhaitez en savoir plus, sollicitez un rendez-vous auprès de votre employeur, banque ou CAF. Enfin, faites comparer les offres via un courtier si cela est nécessaire, car ce n’est qu’en mettant les différents établissements bancaires en concurrence que vous arriverez à mettre la main sur la meilleure offre. 

Les commentaires sont fermés.