Les différences entre la renégociation et le rachat de crédit immobilier

Beaucoup d’emprunteur ont tendance à se poser la question suivante : que dois-je faire ? Renégocier ou procéder au rachat de mon crédit immobilier ? Pour répondre à cette question, il convient d’établir les différences qui existent entre ces deux options.

Les différences entre le rachat de crédit immobilier et la renégociation

Le rachat de crédit et la renégociation sont deux termes qui ont une signification différente financièrement parlant. Par ailleurs, le rachat de crédit immobilier qui est effectué par un autre établissement financier que l’établissement prêteur, consiste à rembourser tout ou partie de vos crédits à travers un nouvel emprunt, tout en allongeant la durée du remboursement, revisitant le taux d’intérêt et en diminuant vos mensualités. Par contre, la renégociation quant à elle s’effectue auprès de l’établissement prêteur et exige l’emprunteur à négocier une révision des taux relatifs au prêt initial auprès de son interlocuteur.

Pour le client, l’avantage reste inchangé ; en effet, l’emprunt demeure toujours, et en raison des taux d’intérêt plus bas, les mensualités seront plus basses et la durée de remboursement sera prolongée (pour le rachat de crédit bien entendu).
Il convient de noter que le rachat de crédit est soumis au paiement de certains frais à savoir : les IRA (indemnités de remboursement anticipé), qui sont en principe l’équivalent d’environ 6 mois des intérêts du montant remboursé, les frais de dossier, les nouveaux frais liés à la garantie. Ces frais sont différents de ceux d’une renégociation. Aucun paiement d’IRA, aucun paiement de frais de garanties ne sont requis. Utilisez un outil de simulation de rachat de crédit pour vous en rendre compte.

Ce qui laisse juste les frais de dossier qui sont négociables auprès de l’établissement financier (varient en fonction du profil client et de son pouvoir de négociation) et qui vise à compenser le coût relatif à la révision. Par ailleurs, si l’emprunteur obtient une demande favorable concernant sa renégociation de crédit immobilier, il pourra négocier pour une baisse, voire l’annulation des frais de dossier.

Ce qui n’est pas le cas lorsqu’il s’agit du rachat de crédit ; en effet, l’emprunteur s’expose à payer et sans possibilité de négociation la totalité des pénalités. Il peut par contre discuter de l’allègement des frais relatifs au dossier avec sa nouvelle institution financière.
En somme, il convient donc de dire qu’une opération de rachat de crédit ne doit en aucun cas être confondue avec une opération de renégociation ; car dans la renégociation, l’emprunteur est à la recherche d’un taux plus favorable que celui qu’il possède sur le crédit immobilier en cours.